Comment savoir si mon Opel a une chaîne ou une courroie de distribution ?

Fondée en 1862 par Adam Opel, l’entreprise du même nom manufacturait à l’origine des machines à coudres, puis des vélos. C’est seulement à partir de 1899 qu’Opel a démarré sa fabrication de voitures.

Le constructeur allemand a produit en 120 ans plus d’une centaine de modèles. Parmi les plus célèbres, on peut citer :

  • l’Opel Astra, une des meilleures ventes du groupe.
  • l’Opel Grandland X, produite à Sochaux aux côtés de la Peugeot 3008 II.

Les divers modèles du constructeur peuvent être équipés d’une courroie ou d’une chaine de distribution. Selon le système de distribution installé, certaines différences apparaissent, notamment en ce qui concerne l’entretien et l’usure. Par conséquent, tout conducteur devrait savoir si son véhicule dispose d’une courroie ou d’une chaine. Si ce n’est pas votre cas, cet article va vous permettre d’identifier votre système de distribution et vous rappeler ses principales caractéristiques.

Vérification sur le cahier d’entretien de la voiture ou sur internet

Lorsqu’on souhaite connaitre le système de distribution de son Opel, la première solution consiste à regarder le manuel d’entretien du véhicule. Celui-ci contient plusieurs informations utiles :

  • il présente sur la couverture la marque, le modèle de la voiture ainsi que le numéro de châssis et du moteur. Il s’agit donc d’une véritable carte d’identité.
  • le constructeur expose plusieurs données techniques des différentes pièces de l’auto (moteur, pneumatique, direction, freinage et transmission).

Ainsi, le cahier d’entretien mentionne la périodicité de changement d’une courroie de distribution ou la fréquence de contrôle de la chaine de distribution. Si le conducteur ne dispose plus du manuel ou s’il souhaite avoir des renseignements sur une autre Opel, il pourra réaliser des recherches sur internet. Plusieurs sites de pièces détachées proposent des modules compatibles avec la voiture. Il suffit de fournir la plaque d’immatriculation ou d’indiquer le modèle de l’Opel, son année de fabrication et sa motorisation.

Par exemple les moteurs diesel 1,3 DTI, 1,6 CDTI, 2,0 DTI ou encore le 2,2 DIT sont équipés d’une chaine de distribution.

La deuxième méthode pour connaitre le système de distribution de son Opel est de contrôler visuellement le moteur. Il existe plusieurs caractéristiques qui différencient la courroie de la chaine de distribution. Chez Opel, la plupart des modèles disposent d’un moteur transversal ou longitudinal avant.

La chaine de distribution

La chaine a été le premier système de distribution dans le milieu automobile. Il est très facile de la différencier d’une courroie pour plusieurs raisons :

  • la chaine comporte des maillons métalliques en acier lui donnant sa couleur grise et son allure proche de celles existantes sur les vélos.
  • la chaine est graissée par l’huile moteur et des patins en caoutchouc permettent d’assurer qu’elle reste bien en place. Enfin, la présence d’un tendeur hydraulique alimenté par la pression de l’huile moteur est le dernier signe que la voiture dispose d’une chaine de distribution.

Avantages de la chaine de distribution

L’atout majeur de la chaine est sa robustesse. En raison de sa composition, celle-ci est prévue pour avoir la même durée de vie que le moteur en lui-même. Il est donc très rare de devoir la remplacer à condition de respecter une maintenance régulière et de procéder aux vérifications indiquées dans le cahier d’entretien du véhicule.

Inconvénients de la chaine de distribution

La chaine de distribution présente plusieurs désavantages qui ont conduit les constructeurs automobiles à opter pour la courroie de distribution.

  • La chaine en acier est plus couteuse à fabriquer. Elle requiert plus de temps pour être installée aussi bien en usine que dans un garage lors de son remplacement. Quand Opel utilise la courroie de distribution, cela se traduit par un prix sensiblement plus bas à la vente.
  • La chaine est plus lourde qu’une courroie. Le moteur est davantage sollicité ce qui entraine une consommation plus importante de carburant. De plus, la chaine ne peut pas être installée sur les modèles d’entrée de gamme comme les citadines, qui disposent d’un moteur peu puissant.

La courroie de distribution

Prévue à l’origine pour les machines à coudre, la courroie de distribution fait son apparition au milieu des années soixante. Développée par Richard Case, la courroie se différencie aisément de la chaine au moyen de trois caractéristiques :

  • Fabriquée à partir de caoutchouc, la courroie est une bande crantée et contient des fibres de verre et de kevlar lui donnant une couleur noire.
  • La courroie de distribution n’est pas lubrifiée par l’huile moteur, il n’y a pas non plus de tendeur hydraulique puisqu’elle tient en place par l’intermédiaire de galets tendeurs en métal.
  • Enfin, la courroie de distribution ne génère pas de bruit lorsque le moteur est en action.

Quels sont les avantages de la chaine de distribution ?

La courroie de distribution dispose de plusieurs atouts qui lui ont permis de s’imposer comme le système de distribution préféré de certains constructeurs, dont Opel.

D’une part, la courroie est peu chère à produire. La pièce se trouve facilement sur internet et dans des magasins spécialisés. Le remplacement d’une courroie est à la portée de tous.

D’autre part, la courroie est plus légère que la courroie, celle-ci demande moins d’énergie au moteur et permet ainsi de réduire la consommation de carburant.

La courroie de distribution, une pièce fragile

Le principal inconvénient de la courroie est sa fragilité. En effet, la pièce a été conçue pour se détériorer au fil du temps et avec les kilomètres parcourus. Une courroie en mauvais état peut provoquer la désynchronisation des soupapes et des pistons et peut conduire à des dégâts irréparables au moteur.

Il est essentiel de s’assurer que la courroie ne présente aucune trace d’usure anormale comme des déchirures, des craquelures ou qu’elle soit effilochée. Une courroie de distribution est prévue pour être efficace pendant 60 000 à 160 000 kilomètres ou pour une durée de vie de 5 à 10 ans, le kilométrage et la durée sont indiqués pour chaque modèle dans le manuel d’entretien. Cet écart tient compte de plusieurs paramètres propres à chaque Opel comme la motorisation, mais doit être pondéré en fonction d’autres critères tels que le style de conduite ou les conditions météorologiques.